Les grands boulevards

Comme le chantait Yves Montand, j’aime flâner sur les Grands Boulevards. Y a tant et tant de choses à voir.
Ces boulevards dédiés à la flânerie ont été construits en lieu et place des anciens remparts de la ville (de la Porte Saint Antoine-Bastille à la Porte Saint Honoré-Madeleine) sur la rive droite. C’est le « nouveau cours » en 1668 à l’époque de Louis XIV. Sur la partie Est (Bastille/Saint Denis), on trouve des théâtres, bals, restaurants et cirques et sur la partie Ouest, de magnifiques hôtels.
En avance, j’attends au pied de la colonne Morris où autrefois mon nom et celui de ma femme se retrouvaient souvent accolés sur ces panneaux d’affichage réservés encore aujourd’hui aux arts du cinéma et du théâtre. Je prends le temps de contempler ce boulevard bruyant, mais si agréable.
« Merci » me dit une élégante femme sortant de la civette voisine que je laisse aimablement passer devant moi. La galanterie tout simplement. Je traverse un pont sans même m’en apercevoir tout en laissant derrière moi un écrivain à sa page blanche. Arrivé près de représentantes d’une congrégation religieuse, je me revois converser (si l’on peut dire) avec des membres d’une autre congrégation ayant fait le voeu de silence !!

P1330982P1330992P1340008P1340018P1340021P1340030P1340055P1340061

Ajouter un commentaire