Le sentier

Dans quelques heures tout va basculer. Nous sommes en effet le matin du 30 juillet 1914 et il fait beau sur Paris ...

J’ai 23 ans, je m’appelle Louis et je viens de finir mes trois longues années de régiment. Je vis seul à Paris dans une chambre de bonne, et ce matin je décide de prendre l'air frais parisien. Un omnibus à deux étages, tracté par deux beaux chevaux, s’arrête au milieu de la chaussée pour faire descendre dames et messieurs. Il repart sans oublier de faire monter d’autres parisiens vers leur destination. Quelques drôles d’engins à moteur pétaradent dans le silence matinal du boulevard. Je décide de remonter la rue Vivienne pour aller visiter le coeur de Paris, dans l'ancien quartier des menuisiers devenu aujourd’hui le quartier de la confection...


p1230969-1.jpgp1230971-1.jpgp1230972-1.jpgp1230974-1.jpgp1230976-1.jpgp1230978-1.jpgp1230982-1.jpg

Ajouter un commentaire