Les fleurs

 

"Il était une fois une nymphe d'une beauté merveilleuse, passionnée pour les plaisirs de la chasse ; tout le jour, elle courait plaines et bois, arpentait d'un pied léger branches et prairies, le carquois à l'épaule, l'arc tendu. Elle s'appelait Gentilia. A l'occasion de ses courses, elle attira l'attention d'un jeune Troyen, Arcolius, qui avait suivi Francus, héritier d'Hector, sur les bords de la Seine, pour y fonder une nouvelle Troie. Le guerrier lui avoue sa flamme. Il la presse, la poursuit, mais la fille de Diane s'enfuit. Au moment où il va la saisir, elle s'évanouit comme une fumée pour reparaître à ses pieds, moqueuse et jaseuse, sous la forme d'un filet d'eau limpide jaillissant miraculeusement d'une roche.

Cruelle, s'écria avec colère Arcolius, dépité, ton artifice va se retourner contre toi ! J'élèverai sur ton passage des arcs majestueux qui porteront mon nom et sous lesquels tu couleras éternellement !……"

 

          

 

Ajouter un commentaire