Remparts Rive droite

Philippe Auguste décide, avant son départ pour sa troisième croisade, de mettre Paris et ses habitants à l’abri des invasions, en construisant autour de la ville une enceinte, qu’il commence en 1190 sur la rive droite et finit en 1212 sur la rive gauche. Le mur de Philippe Auguste était une imposante muraille haute de 9 mètres, de 3 mètres d’épaisseur, renforcée par des tours rondes tous les 60 mètres depuis lesquelles les archers pouvaient assurer la meilleure couverture de défense. Ce mur était percé de portes fortifiées, chacune flanquée de tourelles rondes.

A l’intérieur de cette muraille, les rues étaient étroites (moins de 6 mètres). Des bornes en pierre, placées en bordure de chaussée, protégeaient les maisons. Elles servaient aussi, pour les cavaliers, à monter sur leurs chevaux. Philippe-Auguste fait également construire un grand fort quadrangulaire vers l’ouest, en avant (et donc à l’extérieur) de la muraille afin de renforcer la protection de Paris. Il comprenait une enceinte rectangulaire formée de murs puissants, que renforçaient dix tourelles et qu’isolait un large fossé tapissé de glaise et alimenté par l’eau de la Seine. Au centre, s’élevait la grosse tour du Louvre coiffée d’un toit pentu au-dessus duquel flottait la bannière royale. On y enfermait prisonniers d'Etat, joyaux de la couronne, trésor du roi.

P1040652P1040670P1040667P1040652

Ajouter un commentaire