Le baiser nocturne

RALLYE NOCTURNE 2

 

Rallye proposé le 8 septembre 2012

162.jpg


Hôtel de ville 20 heures.

 

« Deux arrêts de bus si près l’un de l’autre, c’est à peine croyable » dit Laurent à sa fiancée Julie en se tournant vers à l’Hôtel de Ville. Il l’enveloppe de sa main droite et, la tête légèrement en arrière, l’embrasse sur les lèvres juste devant un réverbère. Enlacés, ils avancent ensuite vers le centre de la place sur laquelle un pianiste à pris place.

Comme par enchantement, tous les réverbères s’illuminent et des notes de piano envahissent l’atmosphère de ce début de soirée. Les notes se détachent, comme si des perles de pluie tombaient de la voûte céleste, les unes après les autres. Les deux amoureux se laissent envahir par la musique, ne parlant plus, seuls au milieu de la foule. Ils sont heureux. Une note grave tombe plus lourdement que les autres annonçant la fin du prélude. Une petite suite lui succède, plus légère, telle un bruissement d’ailes sous un clair de lune, alors que la ville se pare de 2 couleurs principales (blanc et noir) comme pour rendre hommage aux touches du piano.

 p1190676.jpg

 

p1190664.jpg

p1190665.jpg

 

p1190606.jpgp1190595.jpg


p1190605.jpgfred-nocturne-2.jpgfred-nocturne-3.jpgfred-nocturne-4.jpgfred-nocturne.jpg

Ajouter un commentaire