L'Europe

Au début du 19e siècle, ce coin de Paris n’est encore qu’un vaste terrain champêtre accolé au mur des Fermiers généraux. On y trouve des pépiniéristes, un effroyable bouge appelé « la Petite Pologne » où s’entassent travailleurs pauvres, chiffonniers et ferrailleurs, mais aussi des lieux de villégiature et de divertissement de la bonne société, comme les Jardins de Tivoli. C’est à l’emplacement de ces jardins que sera édifiée la partie orientale d’un nouveau lotissement qui portera le nom de quartier de l’Europe. Dès 1826, une compagnie financière trace le plan de ce quartier (dont la place la plus importante prend le nom de Place de l’Europe) qui prend son essor au moment où Emile Pereire obtient la concession de la ligne de chemin de fer Paris/Saint Germain. A partir de 1860, on assiste à la transformation du quartier. La Petite Pologne disparaît. Des habitations voient le jour et poussent comme des champignons du fait des prix peu élevés. C’est aussi à cette date que débute la construction de l’église Saint Augustin, de style byzantin, sous l’impulsion d’Haussmann. C’est l’architecte Baltard qui en est le maître d’œuvre... 

P1340065P1340186P1340171P1340133P1340110P1340090P1340085P1340077

Ajouter un commentaire